Tant à dire, sur quelques lignes…

Je n’ai jamais rédigé un budget en pensant au nombre de mots. Le défit d’écrire des brochures n’est pas d’y inclure beaucoup d’information, sinon d’exprimer la proposition et de la condenser sur l’espace disponible, sans déborder.

Une brochure doit avant tout persuader le lecteur. Il doit sentir que vous avez totalement compris ses problèmes, ses objectifs commerciaux, ses ambitions et ses désirs. Comme le dit Don Draper dans Mad Men, "Le produit c’est vous. Vous êtes le produit."

Les vendeurs en sont conscients lors d’un entretien face à face ou par téléphone avec un client, mais lorsque la communication se fait sur papier, vous avez besoin d’un expert qui comprenne le pouvoir de la parole écrite ! Je l’ai fait, par exemple, avec les propositions de développement pour Tesco, les rapports annuels d’entreprises de logiciel et les brochures d’organisateurs de salons professionnels internationaux.

“Ed va toujours directement au fond de la question : à quoi pense le client ? Qu’est-ce qui le pousse à agir ?”

Richard King, ancien Directeur Marketing, SAS Institute EMEA